la Russie dit avoir abattu 13 drones ukrainiens près de la Crimée et de Moscou

Image de couverture : Les secours toujours à pied d’œuvre après qu’un missile russe s’est abattu sur un immeuble de la ville de Zaporijia, le 9 août 2023. VIACHESLAV RATYNSKYI / REUTERS

  • Le ministère russe de la défense a affirmé tôt jeudi 10 août avoir abattu 13 drones, dont 11 près de la Crimée et 2 qui se dirigeaient vers Moscou, après plusieurs attaques similaires survenues ces derniers jours. « Près de la ville de Sébastopol [dans la péninsule annexée de Crimée], deux drones ont été touchés par les dispositifs de la défense antiaérienne en service, neuf autres ont été neutralisés par des moyens de guerre électroniques et se sont écrasés dans la mer Noire avant d’atteindre la cible », a ajouté le ministère.
  • La Russie avait déjà annoncé mercredi avoir abattu deux drones ukrainiens qui se dirigeaient vers Moscou, un type d’attaque qui s’est multiplié ces dernières semaines. L’attaque n’a pas fait de victimes, ni de dégâts, a précisé le ministère de la défense russe.
  • Deux personnes ont été tuées et sept autres blessées mercredi dans une frappe russe sur Zaporijia, dans le sud de l’Ukraine, a annoncé sur Telegram le ministre de l’intérieur, Igor Klymenko. Un précédent bilan de trois morts avait été annoncé par le président Volodymyr Zelensky sur Telegram. Le chef de l’Etat ukrainien a diffusé une vidéo montrant une église endommagée, avec des flammes et de la fumée dans sa cour, ainsi qu’un autre bâtiment en feu. « L’ennemi a attaqué un quartier résidentiel », a précisé Anatoli Kourtiev, à la tête du conseil municipal de Zaporijia.
  • Une explosion dans un hangar de l’usine optico-mécanique de la ville russe Zagorsk (qui a changé de nom en 1991, pour prendre celui de Serguiev Possad), a fait un mort et une cinquantaine de blessés, dont six grièvement. L’accident ne semble pas lié au conflit en Ukraine, ont fait savoir les autorités régionales.
  • Un civil a été tué et quatre autres ont été blessés dans un bombardement ukrainien qui a touché le village russe de Gorkovski, proche de la frontière ukrainienne, a annoncé mercredi sur Telegram le gouverneur de l’oblast de Belgorod, Viatcheslav Gladkov. Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, s’était félicité à la fin de juillet que « la guerre arrive sur le territoire de la Russie ».
  • Sur le front en Ukraine, les bombardements tant russes qu’ukrainiens ont continué mercredi. Côté ukrainien, les frappes russes ont fait un mort à Nikopol et un blessé dans l’oblast de Kherson, dans le Sud, selon les autorités locales. Des bombardements ukrainiens sur Donetsk, dans l’Est, ont fait trois morts et onze blessés, d’après les autorités d’occupation.
  • Le ministre de la défense russe, Sergueï Choïgou, a promis aux Occidentaux une « réponse rapide et adéquate » face à la « multiplication » des « menaces sur la sécurité militaire » aux frontières russes. Parmi ces menaces évoquées par M. Choïgou, la « guerre indirecte » livrée contre la Russie par le biais d’un « soutien sans précédent » à l’Ukraine, mais aussi l’adhésion de la Finlande et celle à venir de la Suède à l’OTAN, ou encore la « militarisation de la Pologne ».

Retrouvez notre direct du mercredi 9 août en cliquant sur ce lien.

Lire tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine
Reportage. « Nous nous préparons pour la grande bataille » : autour de Bakhmout, la difficile contre-offensive des soldats ukrainiens

Portrait. Au Festival de Locarno, le cinéma de combat de l’Ukrainienne Maryna Vroda

Tribune. Biélorussie : « Anticiper un changement de régime n’est pas un travail utopique ou vain »

Décryptage. L’Ukraine amplifie sa « guerre des ponts »

Les faits. A Djedda, la Chine se joint aux discussions sur la fin du conflit

Editorial. L’efficacité des sanctions contre la Russie en question

Cartes. Les cartes de la guerre en Ukraine, depuis l’invasion russe de février 2022