le point sur la situation après que l’armée israélienne a ordonné l’évacuation vers le sud de « tous les civils » de la ville de Gaza

Image de couverture : Des Palestiniens transportant leurs affaires fuient vers des zones plus sûres dans la ville de Gaza après des frappes aériennes israéliennes, le 13 octobre 2023. MAHMUD HAMS / AFP

  • L’armée israélienne a ordonné vendredi matin « l’évacuation de tous les civils de la ville de Gaza de leurs maisons vers le sud, pour leurs propres sécurité et protection, et à se déplacer vers la zone située au sud du Wadi Gaza », un cours d’eau situé au sud de la ville. L’Autorité du Hamas pour les réfugiés a en revanche appelé les habitants à « rester résolument chez eux » et à « tenir bon face à la guerre psychologique écœurante » menée par l’Etat hébreu.
  • L’aviation israélienne a bombardé cette nuit 750 « cibles militaires » dans la bande de Gaza, annonce vendredi Tsahal. « Des dizaines d’avions de combat ont frappé de nombreuses cibles militaires du Hamas dans la bande de Gaza, notamment 12 installations militaires, chacune située dans un bâtiment de plusieurs étages utilisé à des fins terroristes », écrit l’armée dans un communiqué diffusé sur Telegram.
  • Les bombardements ont fait une centaine de morts au cours de la journée écoulée dans la bande de Gaza, annonce vendredi l’agence de presse palestinienne WAFA.
  • Les Etats-Unis « doivent contrôler Israël » s’ils veulent éviter une guerre régionale, a déclaré vendredi le chef de la diplomatie iranienne, Hossein Amir-Abdollahian, en visite à Beyrouth, affirmant également que l’Iran voulait préserver la sécurité du Liban.
  • Les Brigades Al-Qassam, branche armée du Hamas, annoncent vendredi sur Telegram la mort de treize de leurs prisonniers, dont des étrangers, au cours des vingt-quatre dernières heures dans les « intenses bombardements » israéliens de la bande de Gaza.
  • Elles affirment en outre avoir tiré 150 roquettes en direction d’Ashkelon, dans le sud d’Israël« en réponse au déplacement et au ciblage des civils »« A ce stade, aucun appel n’a été reçu concernant des impacts ou des victimes », disent, quant à eux, les secouristes de Magen David Adom (Etoile rouge de David).
  • Les autorités palestiniennes ont informé l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qu’il était « impossible » d’évacuer les patients vulnérables des hôpitaux du nord de la bande de Gaza, comme l’exige l’armée israélienne, annonce vendredi l’agence onusienne.
  • L’ordre donné par Israël aux Palestiniens de se déplacer vers le sud de la bande de Gaza est « un transfert forcé » et constitue « un crime qui dépasse l’entendement », a estimé vendredi le secrétaire général de la Ligue Arabe, Ahmed Aboul Gheit. Le roi Abdallah II de Jordanie a mis en garde vendredi contre « toute tentative de déplacer les Palestiniens de toutes leurs terres ou de provoquer leur déplacement  », selon un communiqué du Palais.
  • Des milliers de manifestants se sont rassemblés à Téhéran, à Bagdad, à Amman et à Bahreïn pour exprimer leur soutien aux Palestiniens, au septième jour de la guerre entre Israël et le Hamas.
  • En France, où le président Emmanuel Macron a appelé jeudi Israël à une réponse « forte » mais « juste » à l’attaque du Hamas, le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, a ordonné l’interdiction des « manifestations propalestiniennes parce qu’elles sont susceptibles de générer des troubles à l’ordre public ».

Lire tous nos articles sur l’attaque contre Israël

Editorial. Allocution d’Emmanuel Macron : un appel à l’unité indispensable

Reportage. un million de personnes sommées d’évacuer le nord de la bande de Gaza

Les faits. Les aides européennes à la Palestine scrutées à la loupe

Récit. Le jour où le Hamas a fait vaciller Israël

Récit. Joe Biden évoque la « soif de sang » du Hamas et affiche une solidarité sans faille avec Israël

Décryptage. Le Hamas, meilleur ennemi d’Israël depuis 1987

Analyse. Après l’attaque du Hamas, les Etats-Unis face au mirage du « nouveau Moyen-Orient »

Tribune. Elie Barnavi : « L’attaque du Hamas résulte de la conjonction d’une organisation islamiste fanatique et d’une politique israélienne imbécile »

Vidéo. Offensive du Hamas contre Israël : résumé en images de la deuxième journée de combats

Décryptage. Benyamin Nétanyahou, premier ministre en guerre malgré lui

Factuel. Elisabeth Borne dénonce les « ambiguïtés révoltantes » de La France insoumise

Tribune. Attaque du Hamas : « C’est un tournant dans l’histoire d’Israël » pour Ilan Greilsammer

Reportage. En Israël, dans les rues de Sdérot, les stigmates du carnage causé par les assaillants du Hamas

Récit. Pourquoi le Hamas a décidé de briser le statu quo et de défier Israël

Décryptage. L’attaque du Hamas contre Israël, un séisme politico-sécuritaire