Les forces ukrainiennes réalisent une percée dans le Sud

De violents combats se déroulent à l’est et au sud de l’Ukraine, où les forces armées de Kiev ont intensifié leur contre-offensive, réalisant une percée au-delà des premières lignes de défense russe. Un résultat obtenu de haute lutte alors que la guerre est entrée dans son dix-huitième mois et que Moscou tente de conserver coûte que coûte la main sur les quatre provinces ukrainiennes qu’elle a illégalement annexées en septembre, Zaporijia, Donetsk, Kherson et Louhansk.

L’est et le sud de l’Ukraine sont au cœur de la contre-offensive lancée depuis le 4 juin. Après avoir repris plusieurs villages, les forces ukrainiennes tentent de se frayer lentement un chemin à travers les immenses champs de mines russes. « L’ennemi s’accroche à chaque centimètre, menant d’intenses tirs d’artillerie et de mortier », a expliqué vendredi 28 juillet le commandant des forces armées terrestres ukrainiennes, le général-colonel Oleksandr Syrsky, évoquant la situation du front à Bakhmout où ses troupes, a-t-il précisé, progressent malgré tout.

Les avancées ukrainiennes sont risquées pour la Russie qui tente coûte que coûte de repousser l’assaut. Vendredi soir, des missiles russes se sont abattus sur un immeuble d’habitation et un bâtiment des services de sécurité ukrainiens dans la ville de Dnipro, blessant neuf personnes. « Les missiles russes ont de nouveau semé la terreur », a commenté le président Volodymyr Zelensky, promettant de faire tout son possible pour que Moscou « réponde de ses actes » et soit « puni ».

Nouvelle frappe de drone sur Moscou

Cette attaque est survenue quelques heures après que les autorités russes ont annoncé l’interception de deux missiles décrits comme ukrainiens au-dessus de la ville russe de Taganrog, proche de la frontière ukrainienne. La chute des débris des missiles neutralisés par la défense anti-aérienne russe a provoqué une explosion au centre de la ville natale d’Anton Tchekhov, où vingt personnes ont été blessées. Oleksi Danilov, le secrétaire ukrainien du Conseil de sécurité, a blâmé les systèmes de défense aérienne russes.

Plus tôt dans la matinée, un drone ukrainien avait été abattu à la périphérie de Moscou, selon une information divulguée par le ministère russe de la défense qui n’a évoqué ni blessés, ni dommages. C’est la troisième frappe de drone survenue sur la capitale russe et sa région ce mois-ci.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Guerre en Ukraine : le patrimoine culturel et historique d’Odessa sous le feu de la Russie

Vendredi soir, l’aviation russe a pilonné Staromaiorske, une petite localité du sud-est de la région de Donetsk, que les forces ukrainiennes viennent tout juste de reprendre. La conquête de ce village, situé à 156 kilomètres de la ville de Zaporijia et à 213 kilomètres de celle de Melitopol, n’est pas une bonne nouvelle pour le Kremlin qui préfère la nier.

Il vous reste 46.92% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.