les frappes sur Odessa continúa; « plus de vingt personnes blessées depuis le début de la semaine », dice Kiev

Frappes russes à Odessa: Unesco «condamne fermement» une ataque contra el Patrimonio Mundial

UNESCO un «fermento condenado» vendredi les frappes russes menées « jeudi matin tot » sur le centre-ville d’Odessa, dans le sud-ouest de l’Ukraine.
« Selon un bilan préliminaire, plusieurs musées situés au sein du site du Patrimoine mondial ont subi des dommages, notamment le Musée archéologique, le Musée de la flotte et le Musée de la littérature d’Odessa »a détaillé l’organization unienne pour la culture, la science et l’éducation.

« Tous avaient été marqués par l’Unesco et les autorités locales du Bouclier bleu, el emblema distintivo de la Convención de La Haye de 1954 » pour la protection des biens culturels en cas de conflict armé, qui a donc été violapara denunciar a la Unesco.

El ataque ruso « perpétrée deux semaines seulement après stelle qui a détruit un bâtiment » du centre historique de Lviv, dans le nord-ouest du pays, autre site du Patrimoine mondial, a également « Coincidió con la destrucción del Centre culturel d’art populaire et d’éducation artistic de la ville de Mykolaiv »arrepentimiento l’institución onusienne.
Ella llamó «cesser toute attaque à l’encontre des biens culturels protégés dans le cadre d’instruments normatifs internationaux largement ratifiés».

Le centre historique d’Odessa, célèbre ville des bords de la mer Noire, a été inscrit en janvier 2023 sur la liste du Patrimoine mondial en péril de l’Unesco, en raison des «amenazas de destrucción» planant sur le site du fait de la guerre, d’autant plus à osé ​​qu’il se trouve à proximité du port, una infraestructura estratégica para Ucrania.

« Esta guerra constituye una amenaza croissante pour la culture ukrainienne »a insisté l’Unesco, ajoutant avoir recensé « des dommages sur 270 sitios culturales ucranianos » después de la invasión rusa debutó el 24 de febrero de 2022.

Las tensiones se reavivan en el suroeste de Ucrania tras el rechazo, esta semana, en Moscú, del acuerdo sobre las exportaciones de cereales ucranianos en el Mar Negro, que permite que los cargamentos carguen productos agrícolas de salida de los puertos ucranianos en empruntant des couloirs marítimos protegidos.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, des misiles de croisière russes Kalibr, tires depuis la mer Noire, ont touché la région pour la quatrième nuit susécutive, dijo el gobernador local, Oleh Kiper.
Si l’armée russe a assuré ne viser que des sites militaires, au moins trois personnes sont mortes et une vingtaine d’autres ont été blessées la nuit dernière.