le nouveau speaker américain réticent sur l’aide à apporter à Kiev

Image de couverture : Opération de déminage près de la ville d’Izioum, dans la région de Kharkiv (Ukraine), le 24 octobre 2023. SOFIIA GATILOVA / REUTERS

  • Le nouveau speaker républicain de la Chambre des représentants, Mike Johnson, s’est montré réticent sur la demande d’aide à l’Ukraine faite par Joe Biden. Il a déclaré que les républicains présenteraient d’abord un projet de loi distinct visant à fournir une aide de 14,5 milliards de dollars à Israël, mais qu’ils avaient besoin de plus d’informations sur la stratégie de l’administration Biden en ce qui concerne l’Ukraine.
  • La Slovaquie a annoncé jeudi l’arrêt des livraisons d’armes à l’Ukraine, limitant le soutien à son voisin à l’« aide humanitaire et civile ». La « guerre en Ukraine n’est pas la nôtre (…). L’UE devrait passer du statut de fournisseur d’armes à celui d’artisan de la paix », a déclaré Robert Fico, au lendemain de sa nomination à la tête d’un gouvernement de coalition associé à un parti d’extrême droite prorusse. Selon le Kiel Institute, la Slovaquie a fourni 670 millions d’euros d’aide militaire à l’Ukraine au cours de la première année du conflit avec la Russie.
  • Une délégation du Hamas est actuellement en visite à Moscou, selon la porte-parole du ministère des affaires étrangères russe. Le Hamas n’est pas considéré en Russie comme une organisation terroriste, et ses représentants ont déjà effectué deux déplacements à Moscou au cours de l’année écoulée. La porte-parole a, par ailleurs, annoncé que le vice-ministre des affaires étrangères iranien, Ali Bagheri Kani, chargé des négociations sur le nucléaire, se trouvait, lui aussi, dans la capitale russe.
  • Les forces russes gagnent du terrain dans le secteur d’Avdiïvka, selon l’Institut pour l’étude de la guerre. Des images géolocalisées diffusées mardi montrent que l’armée russe a progressé au nord-ouest de Krasnohorivka, à 5 km au nord-ouest d’Avdiïvka. L’état-major ukrainien fait quant à lui état d’offensives russes infructueuses près de Stepove, de Tonenke, de Sieverne et de Nevelske, quatre localités proches d’Avdiïvka.
  • Les autorités ukrainiennes ont ordonné l’évacuation des enfants dans dix localités proches de Koupiansk. Au total, 275 mineurs seront concernés par cette mesure. Les autorités ukrainiennes avaient déjà procédé en août à des évacuations de civils autour de Koupiansk, en raison de la progression des forces russes, qui se trouvent à une dizaine de kilomètres de la ville.
  • L’Agence internationale de l’énergie atomique s’inquiète des tirs à proximité de la centrale nucléaire de Khmelnytsky. L’interception de deux drones, dans la nuit de mardi à mercredi, près de la centrale de Khmelnytsky « rappelle une fois de plus la situation extrêmement précaire de l’Ukraine en matière de sûreté nucléaire, qui perdurera tant que durera cette guerre tragique », alerte le directeur général de l’AIEA.

Lire tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine

Décryptage. A Moscou, la chasse aux migrants pour garnir les rangs de l’armée

Décryptage. Les Européens tiraillés entre les fronts ukrainien et israélien

Reportage. Dans la région de Poltava, en Ukraine, des jeunes de Kiev s’entraînent à la guerre : « Ici, ils ont le droit à l’erreur »

Décryptage. Pourquoi la contre-offensive de l’Ukraine est en échec

Chronique. Sylvie Kauffman : Après le déclenchement de la guerre Israël-Hamas, « Vladimir Poutine se frotte les mains »

Analyse. Dans l’Ukraine en guerre, la vertu du débat démocratique

Entretien. Sofia Andrukhovych, romancière : « En Ukraine, la mort fait désormais partie intégrante de la vie quotidienne »

Entretien. Dmitri Mouratov, journaliste russe, Prix Nobel de la paix : « Je suis agent de l’étranger numéro 665 »

Décryptage. Kiev pris par surprise par la contre-attaque russe à Adviïvka

Bonnes feuilles. Comment Emmanuel Macron et Angela Merkel se sont leurrés sur Vladimir Poutine : lisez les extraits des « Aveuglés », de Sylvie Kauffmann

Cartes. Les cartes de la guerre en Ukraine, depuis le début de l’invasion russe, en février 2022