Vidéo. Donald Trump : « La victime, c’est moi ! »

Donald Trump, jugé avec deux de ses fils pour avoir surévalué dans les années 2010 leur patrimoine immobilier de milliards de dollars, s’en est pris lundi à un « simulacre » de justice. Le favori dans les sondages du camp républicain pour la présidentielle américaine de 2024 joue gros dans ce procès civil, qui menace de lui faire perdre le contrôle de son empire économique, outre les pénalités financières pouvant atteindre 250 millions de dollars.

Donald Trump, Eric Trump et un autre de ses fils, Donald Trump Jr, sont visés, avec la Trump Organization, par une plainte au civil de Letitia James, qui les accuse d’avoir gonflé leurs actifs de manière colossale pour obtenir des prêts plus favorables auprès des banques et de meilleures conditions d’assurance. Le procès civil est prévu pour durer jusqu’à Noël.

Le Monde

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.

S’abonner

Contribuer